Un événement organisé par
Espace Presse Inscription

Le renoncement aux soins est-il une fatalité ?

Controverse 2 Amphi 2 5 juillet 2024 16:45 - 17:15

Résumé

En 2023, une personne sur quatre vivant en France a renoncé à des soins pour des raisons financières : ce résultat alarmant est le principal enseignement d’un sondage Ifop pour le Crédit Mutuel. Si le coût croissant de l’accès aux soins est cité comme raison principale, une autre raison attendue ressort du sondage puisque 43 % des personnes concernées par le renoncement aux soins vivent en zone rurale. En France, 20 millions de personnes habitent dans un désert médical. Le problème d’offre des médecins a été identifié, et la suppression du numerus clausus a été une première réponse, les revalorisations des consultations une seconde. Alors que les dépenses de santé sont bien couvertes et que le recours à la téléconsultation augmente, il faudra patienter le temps que se forment et se déploient géographiquement les nouvelles générations de médecins pour prouver que le renoncement aux soins ne saurait en aucun cas être une fatalité. Alors, comment assurer une accessibilité aux services de santé sur l’ensemble du territoire ? Dans quelle mesure la responsabilisation des malades face à la « consommation » de soin est-elle pertinente ?


Intervenants

Bruno ANGLES
Directeur Général
-
AG2R LA MONDIALE
Biographie
Sébastien PROTO
Président Executif
-
Elsan
Biographie

Modérateur

Mireille WEINBERG
Rédactrice en chef adjointe
-
Capital
Biographie